Nouveaux rythmes scolaires : un retour d’expérience parisien

Depuis septembre 2013, les écoles parisiennes sont passées aux nouveaux rythmes scolaires.

Concrètement, les mardis et vendredis après-midi, des activités sont proposées. Au début, j’ai applaudi des 2 mains : quand on voit les résultats des tests Pisa sur le niveau général des enfants français, et parallèlement le niveau de stress généré par notre système scolaire, il fallait tenter quelque chose. Le pire ennemi de l’Education Nationale ?  Le statu quo, de l’avis des parents comme de celui des enseignants. Donc on décide de changer les rythmes scolaires, et je me suis dit : chiche, on y va (on n’a pas le choix me direz-vous), on est positif, y’aura forcément pleins d’avantages.

Mais évidemment, mes enfants ayant déjà des activités avant cette réforme – activités extrascolaires et ateliers bleus de la Ville de Paris – ils les ont continuées.

Voici ce que ça donne cette année pour mon aîné de 8 ans, en CE2:
–    Lundi : classe de 8h30 à 16h15, puis Atelier Bleu Roller (il adore)
–    Mardi : classe de 8h30 à 13h00, puis activité « nouveaux rythmes » de 14h30 à 16h15, puis Karaté de 16h30 à17h30 (Atelier Bleu), puis Cours de Piano à la maison (30 min) (activité extrascolaire)
–    Mercredi : classe de 8h30 à 11h30, puis Foot (AS scolaire) de 13h30 à 16h30
–    Jeudi : classe de 8h30 à 13h00, puis activité « nouveaux rythmes » de 14h30 à 16h15, puis Atelier Bleu Echecs de 16h30 à17h30
–    Vendredi: classe de 8h30 à 13h00, puis activité « nouveaux rythmes » de 14h30 à 16h15

Au bout de quelques mois, voici le résultat :
–    Les activités « nouveaux rythmes » mises en place à l’école sont très hétérogènes en termes de niveau et d’intérêt. Du coup, je ne compte pas supprimer les activités extra-scolaires : le karaté avec un vrai prof de karaté, les échecs avec un prof d’échecs diplômé etc. Vs un animateur qui fait faire un atelier mosaïque : ça peut être formidable… ou pas.
–    Mes enfants sont épuisés : se lever tous les matins de la semaine, sans ce répit du mercredi, est exténuant
–    Et les devoirs : c’est tous les soirs aussi, même le mardi soir !

Mais il y a ceux que ça arrange : ceux qui se levaient de toute façon pour aller au centre de loisirs le mercredi matin.

Alors, que faire ? Certes on essuie les plâtres, et ça, c’est assez inévitable. Tout à fait acceptable, selon moi, que les premières années d’expérimentation comprennent des tâtonnements. Dans un monde idéal, il faudrait arrêter les activités extra-scolaires, pour ne pas surcharger les emplois du temps des enfants. A cela mon aîné répond « La seule activité que je veux bien supprimer, c’est le piano ! Le reste, c’est hors de question, j’aime trop le roller, les échecs, le karaté, le foot. » Et moi, de mon côté, j’avoue que je n’ai pas du tout envie qu’il arrête le piano…

Et vous, que pensez-vous de ces nouveaux rythmes scolaires ?

Publicités

Une réflexion au sujet de « Nouveaux rythmes scolaires : un retour d’expérience parisien »

  1. Ping : Nouveaux rythmes scolaires : pour ou contre ? | famille à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s