« Maman, on peut avoir un chien ? »

Les enfants et les animaux, c’est une relation magique (voir mon article précédent sur « Le Chien et l’enfant« , une expérience bouleversante relatée dans le cadre du Téléthon). Moi aussi je rêverais d’avoir un chien. Mais il a suffi que je dépanne une fois les voisins en allant promener leur chien pour que je revienne à la réalité. «Voici la laisse du chien, il est adorable, vous verrez ». Mais surtout voici l’accessoire indispensable pour promener un chien en ville à Paris en 2014 : le sac plastique. Mon petit voisin (10 ans) m’explique qu’il faut prendre des sacs de bonnes qualité, car l’autre jour l’un d’eux était percé et… Sinon il me précise qu’il ne faut pas que je sois surprise par le fait que ce que je vais ramasser soit chaud… Et surtout qu’il faut bien que je ferme le sac en faisant un nœud avant de le jeter à la poubelle. Beurk !

Une fois surmontés les hauts le cœur liés à cette balade bi-quotidienne (quand-même !), voici l’autre casse-tête : la garde du chien pendant les vacances.

Alors là, j’ai beau énumérer la quantité de choses qu’on ne peut pas faire avec un chien (le séjour au ski dans un studio, le parc Astérix, aller au Danemark en avion…), ils trouvent tout à coup un tas de solutions : « puisqu’un enfant sur deux ne part pas en vacances, on a forcément plein de copains de l’école qui pourraient le garder », « mais si mais si, il serait très bien avec nous dans la voiture, par terre à l’arrière ».

Il existe certes des modes de garde, mais ils sont souvent onéreux (lire un article du blog mes-animaux-de-cœur à ce sujet).
Après mes explications, souvent répétées car le sujet revient souvent, on arrive enfin sur « Maman, on peut avoir un chat, au moins ? »

"Promis les enfants, si on habitait dans un village comme celui-ci, on aurait un chien (et peut-être même deux)"

« Promis les enfants, si on habitait dans un village comme celui-ci, on aurait un chien. Et peut-être même deux. »

Publicités

Le bonheur est dans la piscine

21 août 2014 : Météo France annonce un record de températures… basses en Ile de France. C’est donc vêtue d’une veste polaire que je regarde les photos de l’été qui vient de se terminer. La piscine a un effet euphorisant sur les enfants. Et même par temps frais, ils enchaînent plongeons et brasse coulée comme des enragés. Comme si la piscine leur offrait un espace de liberté grisant.

bouee piscine

Nostalgie des vacances

Ouh ouh, les vacances, vous êtes où ?

Aïe aïe aïe, le retour à la grisaille parisienne ! De retour ce dimanche soir à la gare Montparnasse, je descends du train en robe et petites sandales. Sur le quai, je comprends illico que je ne vais pas prendre mon raccourci préféré pour aller prendre la ligne 12 par l’extérieur. Non, je vais m’enfiler les interminables couloirs souterrains car je ne suis tout simplement pas équipée pour affronter le froid.

Et j’apprends que ce froid dure ici depuis des semaines. Désolée pour ceux qui sont restés ici, et toutes mes excuses aux touristes venus des quatre coins du monde

Bon il ne me reste plus qu’à regarder en boucle mes photos de vacances au soleil, quand les pourtours de la piscine brûlaient la plante de mes pieds…

Ca parait loin tout d'un coup...

Ca parait loin tout d’un coup…

Dans la catégorie petits soucis : la constipation légère

Ce matin on parlait à la radio de bombardements ici et là dans le monde, d’une trêve de 24h00 dans une guerre qu’on avait du mal à faire respecter, de réfugiés soumis aux pires conditions… Devant l’ampleur des problèmes évoqués, j’ai du mal à résister à la tentation de me recentrer sur ma petite vie privilégiée d’habitante aisée dans un pays stable et en paix. Le tout pour évoquer un sujet ayant plus trait à l’inconfort qu’à la maladie : la constipation légère.

Une de mes amies, qui a eu des jumeaux en même temps que moi ou presque, avait un magnifique garçon et une superbe fille, mais soumis à des problèmes contraires : l’un était de nature constipée, quand l’autre avait la tendance inverse. Mais cette copine étant la reine de l’organisation et de la résolution de problème, elle se promenait tout simplement avec 2 types d’eau en bouteille pour faire les biberons : une eau en bouteille bien connue pour ses propriétés laxatives, qui édite même un «Petit guide du constipé heureux » (si, si, c’est vrai !) et une autre eau minérale classique.

Dans ce cas précis, attention à ne pas inverser les eaux pour les jumeaux !

jumeaux eau bouteille

A la recherche d’un cadeau utile pour les parents d’un nouveau-né

Dans quelques jours seulement, un nouveau membre de la famille va arriver. Il s’agit de l’enfant d’un de mes cousins. Toute la famille et les amis des parents vont se réunir pour admirer sa belle bouille. La naissance prévue pour le 11 septembre (ça ne s’invente pas) est déjà un événement très attendu ! Tandis que je vois certaines tricoter des layettes, de mon côté je cherche à offrir un cadeau utile et un peu insolite.

BEBE

C’est à ce moment que j’ai pensé à un robot multifonction. C’est pratique, ça nourrit bébé, et ça dure (presque) toute la vie ! Mais lequel choisir ?

Le « babycook » de Beaba: le robot multifonction par excellence. Cet appareil multifonction est quasiment un jouet. Ses fonctions : décongélation, cuisson vapeur et mixeur et réchauffage. Un petit bijou pour permettre à bébé de déguster des mets pleins de vitamines et de mettre ses sens en éveil. Ce robot, quatre en un, existe en plusieurs versions, dont une version duo idéale pour les parents de jumeaux (enfin, pour les parents de jumeaux qui cuisinent, parce que personnellement j’ai fait du 100% petit pot !).
Idéal pour commencer la diversification de l’alimentation du bébé ? Mais qu’en feront-ils quand l’enfant aura grandi ?

BABY COOK

« Le Nutribaby » de Babymoov : le robot multifonction cinq en un. Cet article propose les mêmes avantages que le babycook de Beaba. La différence réside dans la contenance des bols. Ses fonctions multiples : la stérilisation, la cuisson à la vapeur, le mixage des aliments, le mode réchauffage de biberons ou de petits pots. Un produit qui est utile dès la naissance.

Plus gros bol, c’est aussi plus de purée. Devrais-je leur offrir un congélateur par la même occasion ?
« Le robot saveurs » de Philips : le robot cuiseur-mixeur intelligent. Ce produit permet de réaliser des préparations culinaires gourmandes rapidement, que ce soit des purées ou des compotes. S’il propose les mêmes fonctions que les deux robots multifonctions précédents, il a un avantage : le bol se dévisse pour la fonction « mixage ». Son bol de grande capacité permet de préparer deux repas en même temps.
Celui-ci s’apparente plus à un blender de petite taille. Il sera utile aussi pour les parents !
Ce n’est pas du tout facile de faire son choix. Les prix vont de 35 à 500 euros, alors il y a du choix. Mais la principale interrogation est sur le fait d’offrir une machine exclusivement pour bébé, afin de montrer que c’est bien un cadeau qui lui est destiné, ou bien d’acheter un robot multifonction qui permettra aussi aux parents de se faire des petits plats.
Qu’en pensez-vous ?