Charlie Hebdo : ma sélection de dessins #4

Charlie et les prophètes : peut-on être assassiné pour avoir représenté les prophètes des 3 grandes religions monothéistes ? Surtout pour dire qu'ils dispenaient le même message de paix et d'amour ? En 2015, c'est possible !

Charlie et les prophètes : peut-on être assassiné pour avoir représenté les prophètes des 3 grandes religions monothéistes ? Surtout pour dire qu’ils dispenaient le même message de paix et d’amour ? En 2015, c’est possible !

La Une de Charlie Hebdo

En découvrant hier soir cette Une tant attendue, j’ai d’abord eu un peu de mal à comprendre le « Tout est pardonné ». Cela veut-il dire que les assassins sont pardonnés ?

C’est en fait Mahomet qui annonce qu’il pardonne les caricatures faites par le journal satyrique.

Et Mahomet est catastrophé, il pleure comme nous. D’autant plus désolé que ces crimes ont été commis en son nom. Et il affiche clairement sa désapprobation, en brandissant le panneau du moment « JeSuisCharlie ». Car il redoute lui-aussi les amalgames.

Et moi je suis sûre que là-haut, Mahomet les couvre d’un regard tendre.

La Une de Charlie Hebdo, le 14 janvier 2015

La Une de Charlie Hebdo, le 14 janvier 2015

La Une qui avait fait couler de l'encre... et qui a fini par faire couler le sang

La Une qui avait fait couler de l’encre… et qui a fini par faire couler le sang

Bonnes adresses : un fleuriste de renom à Pigalle

Parmi les bonnes adresses de Pigalle, je recommande un fleuriste d’exception : Debeaulieu. Situé à deux pas de la place côté 9ème (« SoPi »), au 30 rue Henry Monnier, il se démarque totalement des vendeurs de fleurs du quartier.

La petite boutique propose des plantes surprenantes, inhabituelles. Et c’est le genre de professionnel à qui on peut demander « un bouquet frais, charmant, sans prétention, pour 15€ ». Il suffit de laisser faire, de faire confiance… et le résultat est là. Surprenant, inattendu, mais totalement réussi !

Plus d’info

BOUQUET

Rien de tel que des fleurs fraîches pour décorer !

12 morts, 66 millions de blessés

Ils ont tué Cabu ! Comment est-ce possible ? Ils l’avaient vu, Cabu, et l’avaient lu, ils l’avaient regardé dessiner ?

Tristesse, incrédulité, peur du lendemain…

La République, fière d'avoir rassemblé ses enfants

La République, fière d’avoir rassemblé ses enfants

Dans quel monde vivront nos enfants ? Dans un monde où on ne pourra plus dessiner un prophète affligé que des intégristes se réclament de lui ?

Je suis donc allée manifester avec mes enfants. Départ de Montmartre en trottinette vers 15h00, arrivée Métro Grands Boulevards et là la foule, la foule… Les enfants brandissaient des pages A4 « je suis Charlie ». Bon pas facile pour des enfants de 7 ans de comprendre l’enjeu :

– « il dessinait bien Charlie ? »

– « ben si ça énervait des gens, leurs dessins, ils auraient mieux fait d’arrêter, ils seraient pas morts »

– « dans les pays où on n’a pas le droit de critiquer les chefs, y a qu’à faire semblant d’être d’accord, comme ça on n’a pas de problème »

– « Dis Maman, les voleurs qui ont tué les journalistes, est-ce qu’ils pourraient tuer des enfants ? »

– « Dans les pays où on ne peut pas critiquer, les gens n’ont qu’à écrire dans des journaux intimes »

Un bol d’air pur (avant le retour à la pollution)

Dimanche 4 janvier 2015, retour dans la capitale après une semaine dans l’air pur des Pyrénées. Bizarrement, mon mari et moi avons la bouche sèche, sans explication. Et notre aîné se relève en disant qu’il ne peut pas dormir car une toux sèche le réveille. Une toux apparue soudainement…

Je trouve la réponse le lendemain dans le parisien : encore un record de pollution constaté sur la ville ! Et la réponse des autorités ? Le stationnement résidentiel est gratuit. Un peu court, non ?

Un bol d'air pur avant la bouffée de particules fines

On inspire l’air de la montagne… avant la bouffée de particules fines