Square Anvers : mieux que rien…

Vivre à Pigalle a de nombreux avantages. Les commerces sont ouverts jusqu’à des heures indues : 24h/24, 6 jours/7 pour la boulangerie-pâtisserie, grand supermarché ouvert jusqu’à 22h30, jusqu’à 2h00 du matin pour la pharmacie (fort appréciable pour les otites qui se déclenchent en pleine nuit, et occasion unique de croiser des toxicomanes de tout genre « je vous jure, M. le pharmacien, cette ordonnance est un original, mais mon généraliste est malheureusement en vacances en ce moment… »).
PANNEAU SQUARE ANVERS PARIS
Le vie culturelle est bouillonnante, les salles de spectacles nombreuses (La Cigale, le Divan du Monde, le Moulin Rouge…), la mixité sociale encore présente.

Le gros point noir : le manque d’espaces verts et de parcs pour les enfants. Le plus grand des environs est le square Anvers. Une pelouse tente régulièrement de pousser mais la surpopulation de petits joueurs de foot ne lui laisse aucune chance. C’est donc sur un espace pelé qu’ils s’exercent avec ardeur. Enfin, à condition qu’ils aient un ballon en mousse, car les ballons en cuir sont interdits, car trop dangereux !

La "pelouse" du square Anvers

La « pelouse » du square Anvers

 

KIOSQUE SQUARE ANVERS

Heureusement, comme tous les parcs parisiens ou presque, il est interdit aux chiens, même tenus en laisse.

Le TGV, c’est pratique, rapide (et hors de prix)

TGV famille a paris

Les enfants sont à Arcachon pour 15 jours. Et comme au beau milieu de ces 15 jours, il y a le pont du 14 juillet, c’est l’occasion idéale pour aller les retrouver pendant 3 jours. Glaces, pêche au crabe, feu d’artifice, c’est un moment à ne pas manquer.

Ni une ni deux, je prends 2 aller-retours, pour mon homme et moi-même.

Et comme je suis organisée (enfin, ça m’arrive), je m’y prends plus de 2 mois à l’avance, toujours à l’affût des tarifs intéressants. J’ai le choix entre plusieurs horaires et tarifs… mais ça fait quand même un total de 270€ ! N’essayons pas de convertir en francs, on risquerait de se sentir mal…

Donc un voyage facile, rapide, confortable, mais mieux vaut oublier le prix payé.

Quel-le nounou choisir pour la rentrée ?

D’abord pourquoi cette « grammaire féministe », qui me fait mettre un trait d’union au beau milieu du mot « quel-le » ? Parce qu’effectivement, la grammaire classique est sexiste avec son tristement fameux « le masculin l’emporte sur le féminin », et ensuite parce que j’ai surtout eu des nounous et baby-sitters masculins.

Loin d’être un objectif à l’origine, ce sont les occasions qui se sont présentées à nous. Nous cherchions une nounou pour garder nos jumeaux prématurés, âgés de 8 mois, qui avaient besoin de soins continus assez lourds. Nous avons cherché par bouche à oreille, et quand on nous a parlé d’une personne remarquable. A la question « est-ce que ça vous dérange si c’est un homme ? », j’ai pris un air détaché en répondant « mais pas du tout », alors que je dois avouer qu’en mon mon for intérieur je pensais « peu de chance qu’un homme en soit capable ». Mais ne pouvant refuser de rencontrer la personne en question, surtout pour un motif aussi inavouable, nous l’avons donc reçue. Bonne impression, confirmée par les recommandations dithyrambiques des précédents employeurs. Et bonne pioche, 4 ans et demi de services exceptionnels, avant qu’il décide qu’il avait envie d’exercer un autre métier (comme on le comprend !).

Puis j’ai demandé à la gardienne de l’immeuble si sa fille de 18 ans pouvait faire du baby sitting pour nous. Elle m’a répondu que son fils de 16 ans ferait parfaitement l’affaire. J’ai eu beau, campée malgré moi sur mes préjugés, expliqué qu’il y avait 3 enfants, dont des jumeaux nourrissons, elle a fermement insisté et c’est ainsi que nous avons eu un baby sitter pendant 4 ans, parfaitement à la hauteur.

Un étudiant danois nous a aussi bien rendu service pendant quelques semaines avant son retour au pays, jouant avec les enfants et faisant preuve de fermeté.

Nous avons eu d’autres expériences ponctuelles avec des femmes. Mais cette fois, mes préjugés sont dépassés : un homme vaut une femme !

nounou homme ou nounou femme

Traitement anti-poux : et hop, un test grandeur nature de plus !

Donc voilà, mon dernier garçon se gratte la tête le jour, de plus en plus. Je tente d’ignorer la chose, mais quand je le vois se gratter la tête en dormant, le doute n’est plus permis. Il va falloir y repasser, c’est inévitable.

« Bonjour M. le Pharmacien, vous conseillez quoi aujourd’hui ? » Et là le monsieur m’assure que la nouvelle mousse PouxIt est formidable, car sans rinçage. On le pose le soir, et le matin, les enfants peuvent partir à l’école sans même faire un shampooing. Ravie (mais quelque peu incrédule), je fais mes 5 machines, refait 4 lits (important : le même jour, sinon faut tout recommencer), lave toutes les serviettes, peignoirs et cie. Le produit est effectivement très agréable à appliquer, ne coule pas, ne sent pas fort, bref top jusque-là.

Mais bon, de là à dire qu’on peut sortir dans la rue sans se laver les cheveux, faut pas pousser ! Si vous êtes parfaitement à l’aise avec les cheveux tout collés, c’est parfait. Mais même mon fils de 6 ans refusait de sortir dans cet état, et je le comprends ! La légère odeur signale en plus à tous ceux qui vous approchent qu’il y a anguille sous roche (enfin poux sous cheveux en l’occurrence).

Conclusion de ce nième test anti-poux : optez pour le PouxIt formule Mousse, mais prévoyez de vous laver les cheveux le matin !

Droit à l’oubli sur internet : enfin !

Ca y est, Google a mis en ligne hier un formulaire permettant de demander que certaines pages soit effacées.

Objectif : remédier au fait que des informations fausses, diffamatoires, puissent rester indéfiniment sur le web, sans droit de réponse possible.

Reste à savoir le temps que mettra Google pour traiter ces demandes. Demandes qui seront traitées manuellement, une par une, et non par des robots.

 Annubel